Gladiator in … heels!

« Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt »… mais surtout à ces personnes qui savent tirer des leçons de chacune de leurs expériences de vie pour en faire des armes de réussite » 🍀 ! Et si on parlait entrepreneuriat aujourd’hui ?

 

En juillet 2015, soit 8 mois après le décès de ma maman, je faisais le triste constat qu’en dépit de l’intérêt que j’avais pour mon travail et de toute la bienveillance dont faisait preuve mon entourage professionnel, je n’arrivais plus à reprendre goût à la vie et me contentais de survivre en exécutant les tâches qui m’incombaient !

Du coup, à l’annonce de la délocalisation imminente du service au sein duquel je travaillais (entraînant la suppression future de mon poste), mon entreprise et moi  décidâmes de mettre un terme à mon contrat, faisant officiellement de moi une chômeuse.

 

 

Je n’avais alors qu’une seule idée en tête : réaliser un projet dont je rêvais depuis toujours en allant m’installer aux USA et en créant ma propre entreprise dans l’industrie de la Mode! C’est ainsi que le concept N.Y.A.K.È.  a vu le jour ! Mais c’est aussi à ce moment-là que mon parcours de « Gladiator in heels » a débuté et que j’ai compris pourquoi ma mère m’avait, 2 années auparavant, rebaptisée «Livy Pope», en référence à Olivia Pope de la série américaine réalisée par Shonda Rhimes : SCANDAL !!

   => Si vous avez été fans de cette série autant que moi, vous n’êtes pas sans savoir que la protagoniste, Kerry Washington , y incarne le rôle de Directrice d’un cabinet de gestion de crises et de scandales politiques (avant d’être Directrice de Cabinet du Président américain Grant, dont elle deviendra la maîtresse) … et que peu importe le problème que vous avez, Olivia Pope le fixera en vous répondant toujours « It’s handled » (soit: « c’est comme si c’était réglé ») !

 

À l’époque, je pensais naïvement que ma mère m’associait à ce personnage par rapport à mes réalisations capillaires toujours on fleek (oui ! parce qu’à cette période-là, j’étais coiffeuse à mes heures perdues 😝) et je m’y retrouvais plutôt bien ! Mais j’étais loin de penser qu’elle me confierait plus tard qu’en réalité, elle me surnommait ainsi à cause de mon « tempérament pugnace et de [ma] niaque à toujours à aller au casse-pipe pour défendre les gens et trouver des solutions à leurs problèmes » ! (Bon ça, c’était avant hein, parce que j’ai bien changé depuis 😝…)

 

Dès Décembre 2015, après un séjour d’exploration à Miami, je me suis donc lancée dans l’étude du « Marché de la Mode Afro inspirée aux USA et au Canada » (même pas peur la meuf : tant qu’à aller jusqu’en Amérique du nord, autant faire toute la zone, non ?) en ayant recours à deux entités :

  • OfCourseMiami : une agence immobilière française basée à Miami depuis une vingtaine d’année,  dont la division « Business » aide des Français à créer ou racheter des sociétés en Floride … entité connue sur recommandations d’Imara Kataainama , qui deviendra ma collaboratrice et dont je vous parlerais  ultérieurement)
  • Les Vigies de la Mode : une structure canadienne basée à Montréal spécialisée en accompagnement à la création d’entreprise dans l’industrie de la Mode au Québec.

Données de marchés collectées, stratégie globalement élaborée et m’estimant prête à mettre à disposition mes compétences professionnelles, relationnelles et linguistiques, je me suis lancée en démarchant des Créateurs et Artistes afro-caribéens francophones basés principalement à Paris et désireux de (re)conquérir le marché nord-américain.  

 

Une fois l’entité créée légalement aux USA et le parcours du combattant achevé pour tout mettre en place administrativement en France, je suis alors devenue une véritable mompreneur : je jonglais avec brio entre mes obligations de maman (célibataire, de surcroît), mes objectifs et engagements professionnels pris auprès de ces Créateurs et Artistes en enchaînant les allers-retours à Miami pour (co-)organiser des événements destinés à présenter leur travail … et la succession de contrats de travail temporaire pour sécuriser ma stabilité financière quand j’étais à Paris.  

 

J’ai ainsi tenu la cadence alors que les mois, puis les années filaient ! Et au fil du temps, les comportements, attentes et objectifs de mes partenaires et les miens ont évolué ; mon dévouement auprès de certains d’entre eux a cessé et la rentabilité de mon entreprise en a d’office été impactée jusqu’à ce que je décide, en Mars 2018, de faire un break pour me ressourcer puis de cesser progressivement l’activité de N.Y.A.K.È. pour me consacrer à de nouvelles activités bien plus personnelles .

 

Entre mes toutes premières démarches et l’acceptation définitive d’arrêter totalement l’activité de N.Y.A.K.È. , presque quatre ans se sont écoulés. Quatre longues années au cours desquelles j’ai été cette Livy Pope, un personnage à travers lequel j’ai pu énormément évolué à tous les niveaux, rencontré d’incroyables personnes (mais aussi de bien pitoyables 😒 ), développé des compétences et de l’intérêt pour des choses qui jusqu’alors me semblaient banales … !  Mais aussi une période qui m’a inconsciemment permis de mettre un mouchoir sur ma douleur en n’affrontant pas ma non-acceptation du décès de ma mère : après tout, j’avais personnifié son nom de jeune fille (NYAKÈ) en un concept altruiste en parfait accord avec sa personnalité donc je revivais…du moins c’est ce que je pensais !

 

 

Ce que je retiens de cette première aventure entrepreneuriale, c’est qu’entreprendre est définitivement un verbe d’ACTION !  

Il ne suffit pas de vouloir être « son propre Chef » en se jetant dans  l’aventure et en pensant de façon optimiste (voire utopique) que tout va marcher comme prévu et dès le départ ! Il ne suffit pas non plus de le scander sur tous les toits ou de l’afficher en tête de liste dans la bio de ses réseaux sociaux, en se persuadant que cela fera de vous une femme in the game parce que l’entreprenariat féminin est plus que jamais trendy !!  

 

Créer son entreprise, la faire évoluer et/ou la maintenir à flots implique de s’informer, de planifier, d’élaborer des stratégies de 1er, de 2nd voire de 3ème plans! Cela implique également de tester, de se former, de faire appel à des personnes compétentes lorsqu’une expertise nous échappe!  Célébrer les réussites (aussi minimes soient elles), faire des pauses lorsque le besoin s’en fait sentir, accepter les échecs en les prenant comme des tremplins vers l’amélioration, ne pas hésiter à TOUT ARRÊTER (avant que les dommages ne soient trop préjudiciables sur les plans professionnels, psychologiques et financiers) lorsque vous sentez que les choses ne sont plus en phase avec votre vision première… font aussi partie du jeu!

Mais enfin et surtout, prendre le temps nécessaire pour FAIRE LES CHOSES À VOTRE RYTHME en restant focus sur votre objectif, sans vous soucier de l’évolution plus ou moins rapide de vos concurrents!

Au bout du compte, je garde en tête cette expression américaine pleine de sens et de leçons : « THERE IS NO TRAFFIC WHEN YOU STAY IN YOUR OWN LANE » !!

 

Côté look, j’ai opté pour un costume noir à pois blanc issue de la collection actuellement en boutique chez Zara…oui parce que selon moi, les costumes ont ce pouvoir de vous conférer un côté charismatique que j’adore! 

Crop top décollé blanc H&M et sandales à bribes New Look pour réchauffer ma tenue et me rappeler l’atmosphère caliente de Miami, alors que la chaleur parisienne n’est plus à son maximum.

Et enfin, ces ravissantes boucles d’oreilles en plexi verre offertes par Valeri Christina , arborées ici comme un petit porte-bonheur, en souvenir de celle qui aura été l’une des premières Créatrices à faire confiance à NYAKÈ et qui est aujourd’hui une amie précieuse ❤️.

 

Veste basique à pois Zara • Pantalon cigarette à pois Zara • Crop top H&M (ancienne collection) • Boucles d’oreilles « Belles » Valeri Christina • Sac Primark  (ancienne collection) • Sandales New Look (ancienne collection) 

 

 

 

Photos by Danielle ❤️

 

Partager:

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Looking for Something?