DJERBA … notre petite escapade en “all inclusive”

 

J’avais prévu de publier cet article l’année dernière, en complément du vlog que j’avais posté sur mon IG TV. Seulement, au retour de ces fabuleuses vacances que Ky et moi avons passées, le flot de la vie et tous ses aléas m’ont capturée sans que je ne m’en rende compte 😌 …

 

Aujourd’hui, le contexte de crises sanitaire (Coronavirus) et raciale encore d’actualité en 2020 à travers le monde, me rappellent une fois de plus, combien la liberté de se déplacer sans restriction quelconque et en toute sécurité , est un réel PRIVILÈGE inestimable 💔!!! Et, comme je vous l’expliquais ici, vous savez à quel point les notions de liberté et de sécurité sont essentielles dans mon épanouissement de vie.

 

 

Etant mère célibataire, j’ai souvent entendu des : “Waouw ! Tu pars en vacances seule avec ton enfant, tu n’as pas peur de t’ennuyer? … la chance, tu as les moyens de vous payer cela? … et s’il vous arrive quelque chose là-bas, comment vas-tu gérer? ” ! Bref 🙄! Autant de remarques qui me font toujours (sou)rire car pour moi, le fait d’être mère célibataire n’a jamais été un frein à mon épanouissement et encore moins synonyme de “fin de vie” (comme je vous le disais ici) !

Du coup, je me suis toujours organisée de façon à faire des choses qui nous feraient du bien, à ma fille, et moi. Et cette organisation commence — à mon sens — par l’inclusion de Ky dans le choix du lieu de vacances et des activités ou visites à y faire, ainsi que la prise en compte de son âge pour la partie financière et logistique (coût de transport, déplacements pédestres ou location de voiture, hébergement, dépenses de loisirs, cadeaux, etc.) .

 

L’an passé, contrairement aux vacances de baroudeuses dont nous avions l’habitude, notre choix s’est donc arrêté sur un séjour en All inclusive à Djerba, trouvé par hasard sur Lastminute.fr . Billets bookés, valises bouclées et passeports en mains, nous nous sommes envolées vers le soleil tunisien fin juillet , pour une semaine de farniente total 🧘🏾‍♀️ ☀️ 👙 🌴🍹 !!
Et comme promis, je vous reviens donc sur les points essentiels de ce séjour, en vous indiquant ce que nous avons apprécié et ce qui, pour moi, devrait (clairement) être amélioré.

 


Le voyage :

Le séjour réservé comprenait des vols a/r  à bord de la compagnie low-cost  Nouvel Air , ainsi que les transferts en autocar, de l’aéroport de Djerba vers notre hôtel de destination et inversement.

Entre notre décollage à Paris Charles de Gaulle et notre arrivée, il s’est passé environ 4h (dont 2h dans les airs). La durée de vol étant courte, j’avais prévu repas, boissons et occupations (livres, coloriages et tablette avec écouteurs) pour palier à ces services non assurés par la compagnie … et Ky a, ainsi, très bien supporté le trajet.

Gros bémol : les hôtesses n’avaient clairement pas notre time et se souciaient bien plus de faire de la vente de produits commerciaux, que des passagers. Inadmissible pour moi, même sur une compagnie à bas prix !!

 

L’hôtel :

Nous avons séjourné au Zita Beach Resort situé à Zarsis, une côte littorale située à une quarantaine de kilomètres de Djerba. Bien que nous soyons arrivées à l’hôtel vers minuit, je ne vous dis pas l’émerveillement de Ky lorsque nous avons passé les portes de ce gigantesque  complexe 4* .

Enregistrement à la réception, découverte de notre chambre et douche rafraîchissante, nous sommes toutes deux tombées de sommeil! Et ce n’est que le lendemain matin que nous avons pris le temps de visiter l’hôtel, du magnifique  hall d’entrée qui laissait entrevoir une jolie palmeraie bordant une vaste piscine … au bord de mer, accessible directement depuis notre chambre en 2mn à pied.

 

Côté restauration, la formule All inclusive nous donnait droit à 4 repas quotidiens (petit-déjeuner, déjeuner, collation, dîner) servis sous forme de buffets très complets et variés . Chaque résident pouvait, en outre, bénéficier de bouteilles d’eau minérale à volonté, ainsi que des sodas et autres bières et vins en illimité pendant les repas.

Le personnel de l’hôtel était hyper serviable, à l’écoute et poli (à l’acception de l’équipe dirigeante, assez expéditive !!! ) et la propreté des lieux a vraiment été un point que nous avons apprécié.

Mais pour ma part, le plus gros point faible de cet hôtel aura été : le wifi !! Élément crucial lorsque l’on part en vacances loin, seule avec son enfant !!!
En effet, bien que l’annonce mentionnait une “connexion wifi gratuite et disponible dans tout l’hôtel, celle-ci n’était en réalité disponible … qu’à l’accueil de l’établissement, et à très bas débit!

Je vous épargne le récit de ma stratégie pour être parmi les premiers touristes à squatter les salons de la réception de l’hôtel les deux premiers jours … jusqu’à ce que je me souvienne qu’avec mon forfait français Free, je bénéficiais de 25Go d’internet sur le sol tunisien, sans frais supplémentaires #legoutdeça !!

 

Je pense également que les chambres devraient être rénovées, notamment au niveau du linge de lit et de la télévision. Équipée de deux lits simples que nous avons collés (les lits doubles n’étant plus disponibles) et d’un balcon privé, notre chambre était confortable et suffisante pour le temps que nous y avons passé … mais le standing n’était clairement pas celui que j’attendais au regard des photos présentées.

 

 

Les activités et visites de la région :

Dès le lendemain matin suivant notre arrivée, nous avons eu une réunion avec Mondial Tourisme, l’organisme chargé d’organiser les activités collectives ou personnelles de chaque voyageur du séjour.

La représentante  de cette entité (Meriem) était assez bout-en-train et très disponible. Cela a grandement facilité les échanges notamment avec les familles qui (comme moi) étaient venues avec des enfants en +/- bas âge. Elle nous a, en outre, orientées vers telle ou telle activité, en fonction de l’âge des participants, de la distance, de la durée des transferts (gratuits) et des visites ou activités, de la météo et bien entendu, du tarif à payer.

Avant notre départ de Paris, Ky et moi avions décidé de réellement rester posées à l’hôtel afin de nous ressourcer. Mais une fois sur place, nous avons tout de même opté pour 3 activités touristiques repérées sur Le Guide du Routard : l’incontournable ballade à dos de chameau (transformée finalement en Ky sur son traîneau tiré par un chameau 😂); une immersion culturelle et artisanale au sein du Musée Guellala située dans la ville éponyme et de ses boutiques de poterie; et la visite du fameux Houmt-Souk de Djerba.

 

Autre point positif : des airs de jeux, un mini-club et des activités autour et dans la piscine étaient organisés quotidiennement pour les enfants, pour permettre aux parents de vraiment se poser en mode farniente pendant que leurs bambins s’amusent. Mais Ky et moi avons préféré rester ensemble (#asusual), d’autant plus que nous avons très rapidement sympathisé avec plusieurs familles de vacanciers.

 

 

La population :

Hormis quelques vendeurs (limites harceleurs) dans le souk et certains hommes qui m’ont sifflée en ville (#wtf 🤬) , la population de Djerba était extrêmement accueillante. Les gens n’hésitaient pas à s’arrêter lorsque je leur demandais de nous prendre en photos; à nous parler de leur ville et de leur culture, les yeux remplis de fierté! Certains nous ont même proposé de venir prendre le thé chez eux!
Loin de l’ambiance ultra touristique que l’on m’avait dépeinte, nous avons réellement apprécié les échanges que nous avons eus avec les personnes rencontrées.

 

Le budget :

Pour cette semaine tout inclus (vol, hébergement, restauration, activités collectives de l’hôtel), j’ai dépensé un total de 1100€ pour ma Ky et moi. En comptabilisant les activités personnelles que nous avons faites, ainsi que les extras et autres dépenses de loisirs, mon budget total aura été de 1290€ ce qui était , pour moi, plus que convenable au regard de la période (fin juillet/début août), du cadre dépaysant, de l’évasion culturelle et du bien-être que ces vacances nous ont procuré.

Dernière reco : si vous ne souhaitez pas trop utiliser votre carte bleue, prévoyez suffisamment d’espèces pour couvrir vos dépenses personnelles (taxe de séjour à l’hôtel incluse) car le distributeur automatique de l’hôtel était en panne toute la semaine. Pour le change en revanche, vous pouvez aisément le faire à la réception de l’hôtel, avec une commission faible et un taux relativement bon 😉 !

 

 

En rédigeant ce billet aujourd’hui avec autant de précisions, j’ai l’impression que ces vacances de rêves viennent de s’achever! Un doux throwback dans ma mémoire alors même que notre croisière estivale Miami/Caraïbes tombe à l’eau, et que replanifier nos vacances n’est clairement pas ma priorité.

Pour l’heure, je reprends peu à peu mon rythme de vie habituelle — après une pause ultra nécessaire et bien méritée pour me remettre du décès de mon père. J’alterne désormais télé(travail), home schooling (pour quelques heures encore #definitelynotmycupoftea), séances de sport à la maison et balades ressourçantes en plein air avec Ky !
En somme, gérer un jour après l’autre, tout en prenant le temps de recharger nos batteries quotidiennes pour aborder chaque lendemain avec sérénité … telle est désormais ma devise 🍀 !

 

 

 

 

 

Crédit photos :  Me, myself and I + TripAdvisor
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Looking for Something?