Animal prints & seductive spirit !

« Mais j’t’avais dit qu’j’étais savage

À vrai dire, j’suis pas très sage

Et tu vois bien ce que j’déga-geuh

J’suis trop cha-ris-ma-ti-queuuhh

C’était qu’un jeu, redescends

Mais mon Dieu que c’est doux,

Wallah j’le mène à bout

Il est piqué, c’est pas compliqué

Bébé, pour toi y a tout, pour toi y a tout

J’ai changé la donne, j’vais le dominer »

 

 

Ahlala, mais qu’est-ce que je l’aime ce son! Et vous voulez savoir pourquoi? Et bien tout simplement parce qu’Aya a fait le parti pris de parler ouvertement du jeu de séduction féminin et ça, J-A-D-O-R-E !!!

 

Alors, chacun est libre de penser ce qu’il veut de cette chanteuse mais clairement moi je l’admire, et pas qu’à « 40% » ! Dans notre société où les dictats patriarcaux ont visiblement encore de longs jours tranquilles … et bien moi ça me fait du bien de voir une femme qui me ressemble, s’imposer autant sur la scène internationale :

  • 2018: numéro des charts pendant des semaines aux Pays-bas;
  • 2019: défilé Etam lingerie, collaboration avec la marque canadienne de cosmétiques MAC et diffusion du titre Djadja dans un épisode de la 2ème saison de la série espagnole Élite (diffusée sur Netflix s’il vous plaît !) ;
  •  2020: prestation prochaine au big festival américain Coachella! Waooouw!!

Aya, c’est pour moi cette jeune femme noire française, d’origine africaine, élevée en banlieue parisienne, maman solo (à ce qu’il se dit), diva aux formes généreuses, f%¥#$g boss lady, etc… bref! Celle que nous sommes toutes en fait – consciemment ou non … fièrement ou non – à différents niveaux!

 

… et puis, je ne sais pas pour vous mais ces 4 voire 5 dernières années, j’ai eu comme l’impression de voir proliférer sur les réseaux sociaux – notamment Instagram – des écrits de jeunes femmes de , disons 25/40ans , aspirant à un statut de la femme que j’estime trop rétrograde*,  mais genre en mode throwback monumental 🙄!! Et je dois avouer que cette vision de la femme me mets d’autant plus hors de moi, quand je vois qu’elle est véhiculée par une gente féminine qui élèvera les femmes de demain!

Du coup, quand je regarde Aya, je vois en elle un espoir, la personnification de l’anticonformisme , une Antigone des temps modernes, la révélation d’une féminité bien loin des codes établis et communément encore trop acceptés, à mon sens! Repenser à tout son parcours jusque-là (non sans fautes, critiques ou bad buzz) mais en constante progression… m’inspire et recharge quotidiennement mon bagage confidence à 100% !!

 

 

Enfinnn bref !! Revenons-en à la chanson 40% d’Aya : hier je vous demandais en story, ce que vous pensiez d’une femme qui se prête au jeu de séduction, en vous laissant la possibilité de répondre entre : « une allumeuse » ou « une femme sûre d’elle ».

Et bien j’ai été plus que ravie de voir que nous sommes plus de 90% à penser que c’est « une femme sûre d’elle »… car, je suis de ces femmes-là ✌🏽💁🏽‍♀️ ! Je ne suis pas née comme cela (quoique, si, peut-être 😅) mais j’ai appris à le devenir au fil du temps, des expériences et de mes relations et aujourd’hui je suis plus que droite dans mes bott-ines 😋!

 

 

Pour avoir souvent été surnommée « Antigone », «Nikita » ou « Xéna la guerrière » par des connaissances, amis, collègues  et surtout des ex-compagnons qui me trouvaient toujours « un brin TROP rebelle … gueularde … sexy … audacieuse … indépendante … expressive … » (alors même que tout cela faisait précisément partie des critères qui avais d’abord attiré ces derniers vers moi hein,  #cherchezlerreur 🧐) ,  quel bonheur de voir que je ne suis pas un specimen rare : merci à toutes les  votantes  🙌🏽🤣Après tout , pourquoi serions-nous des « allumeuses » alors que, dans un même contexte, on qualifierait un homme de «tombeur…séducteur… Dom Juan » !?


Pour ma part en tout cas, j’aime le jeu de séduction pour son côté à la fois féerique et challengeant; cette phase d’une relation où chacun essaie d’apprivoiser l’autre, tout en prenant soin de ne pas se dévoiler entièrement, pour se protéger.  Et clairement, si cette affirmation entraîne quiconque à me considérer comme « une allumeuse », je n’en n’ai que faire car je sais qui je suis: je connais mes faiblesses et mes appréhensions…mais je connais aussi et surtout mes goûts, mes attentes, mes forces et mes atouts.
C’est d’ailleurs pour cela que je vis très bien mon célibat (comme je vous l’expliquais ici) : je sais qu’en cas de besoin, je pourrais toujours compter sur mon potentiel « séduction » pour me servir ✌🏽😜.

 

Et puis qui a dit que la séduction ne pouvait être qu’une histoire de relations amoureuses ou sexuelles?! Nous y accordons peut-être une attention moindre, mais croyez-moi, nous sommes bien nombreux à nous laisser  quotidiennement « draguer », à d’autres niveaux : amical, culinaire, commercial, intellectuel, etc.  😉! 

 


Niveau look, j’ai donc choisi de mixer des pièces aux imprimés associés à des animaux puissants et sûrs d’eux … un écho parfait à mon côté « bold  & sexy savage » n’est-ce pas
😏!  Je porte:

  • une robe moulante rouge (ma couleur préférée) imprimé léopard, achetée chez Zara en Octobre 2018;
  • des bottines bicolores effet peau de zèbre, de la marque La Halle, shoppées 10€ sur Vinted;
  • un sac en cuir noir, effet peau de crocodile qui appartenait à ma Maman.

 

 

 

Photos prises par ma Ky-love ❤️

 

 

 

 

 

 

*Pour être une « bonne femme, il faut absolument être belle, souriante, intelligente mais pas trop, indépendante mais pas trop, savoir cuisiner, être une fée du logis… et il faut surtout être MARIÉ » (bon ça, je vous en reparlerai dans un prochain article 😉)

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Looking for Something?